Recherche Axes de recherche Axe 1

Axe 1 : Diversité des capitalismes et changements institutionnels

Les économies asiatiques ont fait l’expérience de transformations profondes depuis la parution en 1993 du rapport de la Banque Mondiale sur « Le miracle de l’Asie de l’Est ». La plupart d’entre elles ont fait l’objet d’une libéralisation et d’une internationalisation dont la diversité est largement sous-évaluées par les non spécialistes de la région. Cet axe de recherche vise à une meilleure compréhension des économies asiatiques et de leurs transformations récentes à travers la mobilisation d’un cadre analytique d’économie politique permettant d’analyser la diversité et les changements institutionnels des capitalismes asiatiques.

Responsable scientifique

Sébastien Lechevalier (EHESS, CCJ-FFJ) :
Économiste de formation, Sébastien Lechevalier propose un programme de recherches au carrefour de l’économie politique, de la socio-économie et de l’histoire économique. Auteur de plusieurs ouvrages sur l’économie japonaise (La grande transformation du capitalisme japonais, 2011 ; Leçons de l’expérience japonaise. Vers une autre politique économique ?, 2016), il a aussi édité plusieurs numéros spéciaux de revue, notamment « Vers un renouveau de l’Etat développeur en Asie ? » (Critique Internationale, 2014) et « Bringing Asia into the Comparative Capitalism Perspective » (Socio-Economic Review, 2013). Il est également l’un des fondateurs du réseau de recherches « Capitalismes asiatiques » au sein de la SASE (Society for the Advancement of Socio-Economics). Sur la base de l’expérience accumulée sur le cas japonais, il souhaite étendre ses recherches à d’autres formes de capitalismes en Asie tout en procédant à des comparaisons avec l’Europe.

Contrat postdoctoral

Victoria Mak recently completed her Ph.D. at SOAS University of London. The purpose of her thesis was to provide empirical analyses on the effects of corporate governance measures, such as board compositions and ownership structures, on lending and risk-taking at Japan-listed and UK-listed banks between 2005 and 2013.
From November 2018, she will conduct her research project, "The influence of the Rise of Foreign Shareholders on Inter-Firm Alliances in Japan", which empirically examines the influence of the rise of foreign shareholders on inter-firm alliances in Japan. She argues that the recently increased levels of foreign share ownerships are likely to affect the relationships of investee companies with their domestic cross-shareholders and creditors.

Chercheurs associés