CEAFJP Chaire Banque de France
 

Chaire Banque de France




Macroéconomie et politique économique : leçons de l’expérience japonaise


La trajectoire macroéconomique du Japon depuis le milieu des années 1980 à aujourd’hui a attiré l’attention d’un grand nombre de chercheurs, au-delà du cercle des spécialistes du Japon. Outre les erreurs de prédiction concernant celle-ci, la principale raison de cet intérêt tient à la reconnaissance de la possibilité de tirer des leçons de cette expérience pour les autres grandes économies de l’OCDE. C’est particulièrement le cas pour la question de la déflation.

L’analyse de la macroéconomie japonaise a de fait conduit à un renouvellement des théories macroéconomiques, qui a, en retour, suscité une réflexion sur les politiques économiques et leur mise en œuvre. De ce point de vue, si les « Abenomics » ont récemment attiré l’attention non seulement des chercheurs mais également des responsables de politique économique et du grand public, c’est en fait l’ensemble des politiques économiques mises en œuvre au cours de cette période qui mérite d’être analysé et comparé avec les expériences européennes en la matière.

L’objet de la Chaire Banque de France « Macroéconomie et politique économique : leçons de l’expérience japonaise » est d’analyser la dynamique macroéconomique japonaise depuis le début des années 1980 ainsi que les politiques mises en œuvre par la Banque du Japon et le gouvernement japonais. L’économie politique des conditions de mise en œuvre de ces politiques et l’évaluation des politiques publiques font également partie des objectifs de cette chaire. Enfin, l’accent devra être mis sur une perspective comparative avec l’expérience européenne en la matière.


Chaire Banque de France 2018

En tant que détenteur de la Chaire 2017 CEAFJP/Banque de France, Scott Wilbur cherchera à étendre son étude de cas des « entreprises zombies » japonaises à d’autres aires géographiques, principalement en Europe et particulièrement en France, où les « entreprises zombies » ont été au cœur des débats depuis la crise de 2007-2008.

Chaire Banque de France 2017

As 2017 CEAFJP/Banque de France Fellow, Ulrich Volz investigates the effects of Japanese monetary and exchange rate policy on the hollowing out of the Japanese industrial sector in two ways: an econometric analysis using new data for industry‐specific real effective exchange rates to gauge the effects of yen fluctuations on the output and exports of different Japanese industries on the one hand, and detailed investigation of the drivers behind the outsourcing of domestic manufacturing production from Japan to other parts of Asia and the role that the yen’s external value has played in the emergence of the regional trade production network. 

Chaire Banque de France 2016  

Pour l'année 2016, Takeki SUNAKAWA, maître de conférences à Graduate School of Public Policy, Université de Tokyo, a été séléctionné comme lauréat du programme 2016. L'intitulé de son programme de recherche est «Implications of the zero lower bound (ZLB) on nominal interest rates and possible multiple equilibria in the long run for the Japanese economy during the lost decades».

Chaire Banque de France 2015

Pour l'année 2015, la première campagne de recrutement d'une nouvelle chaire est lancée et Kozo Ueda a été sélectionné comme lauréat 2016. He explore the role of financial intermediation malfunction in macroeconomic fluctuations in Japan, by examineing a financial accelerator model in which the balance sheet conditions of entrepreneurs in a goods-producing sector and those of a financial intermediary affect macroeconomic activities.
 


Appel à candidature de la chaire Banque de France 2018 (clos) 
Le prochain appel en janvier 2018.


Conditions d'éligibilité 
Cette bourse s’adresse à des chercheurs suffisamment avancés pour pouvoir attester de leur capacité à conduire des recherches, mais n'exige pas l'obtention d'un doctorat. Les candidatures seront examinées sans considération des critères d'âge, de nationalité, du lieu de résidence, ou du pays d'affiliation institutionnelle.  
La Chaire Junior est destinée aux doctorants qui sont en fin de thèse ou aux jeunes chercheurs au début de leur carrière académique.
La Chaire Senior est destinée aux candidats qui ont obtenu leur doctorat avant 2009 ou ont une carrière académique comparable. Le centre invite les chercheurs internationaux de haut niveau ainsi que les professionnels travaillant dans le secteur privé ou gouvernemental à poursuivre leur projet dans le cadre de cette initiative de la FFJ. Il est attendu du lauréat senior qu'il soit capable d'élargir les horizons intellectuels du programme de recherche pour lequel il a été retenu.

Durée
De cinq à dix mois.

La bourse
La bourse de recherche s'élève à un montant annuel de 20 000 € à 30 000 €, à fixer en fonction des besoins du lauréat. Le lauréat pourra bénéficier d'un excellent cadre de travail : mise à disposition d'un bureau et de salles de séminaire, environnement international de recherche, accès libre aux bibliothèques de l’EHESS et d'autres institutions. Un soutien administratif sera également apporté pour le visa, le logement.

Attentes
Le lauréat est invité à participer aux ateliers de recherche et aux conférences qui sont en lien avec ses recherches. Durant son séjour, au moins un workshop sera organisé à l’EHESS ou à Banque de France.Il sera également demandé au lauréat de soumettre au moins un « Discussion paper » dans le cadre des documents de travail du CEAFJP ainsi qu'un rapport final de cinp pages à la fin de son séjour. Enfin, la mention du soutien de la Fondation France-Japon de l’EHESS et de la Chaire Banque de France du Centre d’études avancées franco-japonais de Paris est exigée pour toute publication qui résulte de ce séjour.

Pour postuler
Les candidatures doivent être envoyées par courriel à l'adresse ffj@ehess.fr. Le dossier de candidature pour la Chaire Banque de France comprend les documents suivants :
  1. Un curriculum vitae (CV), ainsi qu'une liste de publications
  2. Une lettre qui présente les différents champs académiques du candidat, les principaux travaux accomplis, et les sujets de recherche actuels (maximum 2 pages)
  3. Un résumé de la recherche que le candidat souhaite entreprendre, en incluant les objectifs visés, la description du travail de recherche (méthodologie), le budget prévisionnel ainsi que les raisons qui le poussent à conduire ses recherches à Paris et les contacts déjà établis ou qu’il souhaite établir (maximum 5 pages)
  4. Un formulaire de candidature dûment rempli (http://ffj.ehess.fr/upload/CEAFJP_Application.pdf)
  5. Deux lettres de recommandation pour les candidates Junior seulement (possibilité d'envoyer les lettres directement à la FFJ via ffj@ehess.fr)
Processus de sélection
Seuls les dossiers de candidature complets seront transmis au Comité de sélection du CEAFJP.

Pour plus de renseignements, veuillez envoyer un courriel à l'adresse ffj@ehess.fr.