Chaires Chaire Air Liquide

Chaire FFJ/Air Liquide

Appréhender le futur des relations
homme-machine

Recherches collaboratives entre le Japon et la France

2020 – 2022 

Appel à candidatures : Édition 2022 (clos)

Télécharger l'appel à candidatures
Télécharger le formulaire de candidature

Motivation scientifique

Les technologies comme l'intelligence artificielle et la robotique sont maintenant omniprésentes dans de nombreuses situations sociales. Les évolutions de l’utilisation des données et de la technologie entraînent des transformations dans le secteur de l’emploi, dans les modes de vie et dans l’organisation sociale en général.

Pour utiliser les données et les nouvelles technologies telles que l'intelligence artificielle ou les robots en toute confiance et appréhender le futur des relations entre l’homme et la machine, il est crucial de s’intéresser :
(1) aux recherches philosophiques menées sur les concepts d'intelligence, d'autonomie et de dignité ;
(2) aux recherches basées sur des études de cas concrètes dans les secteurs de la médecine, des soins, de la mobilité, des services ou de la sécurité ;
(3) au développement de systèmes technologiques fiables comme les technologies renforçant la protection des données ou de systèmes justes ;
(4) aux études qui lient ces différentes questions. 

L'objectif de la Chaire Air Liquide intitulée « Appréhender les relations homme-machine : Recherches collaboratives entre le Japon et la France » est de mieux évaluer les relations homme-machine dans différents contextes sociaux, institutionnels, démographiques et culturels. La France et le Japon sont en effet caractérisés par des points communs tels que des niveaux de vie et des indices de développement humain (IDH) élevés, un faible taux de croissance du PIB ou des systèmes de santé bien développés. Ils sont également différents à divers égards tels que la démographie, les politiques d'immigration, les clivages sociaux, la dynamique du travail (par exemple, pénurie de main-d'œuvre contre chômage de masse), l'appartenance à une communauté intégrée, l'UE, contre une forme d'insularité ou l'attitude envers la nature et les machines. Il est important de comprendre l'origine de ces tendances divergentes mais aussi de leurs points communs afin d'identifier les collaborations possibles entre la France et le Japon.

Coordinatrice de la Chaire : Arisa Ema

Arisa Ema is an Associate Professor at the University of Tokyo and Visiting Researcher at RIKEN Center for Advanced Intelligence Project in Japan and Research Support Advisor at AIST Department of Information Technology and Human Factors. She is a researcher in Science and Technology Studies (STS), and her primary interest is to investigate the benefits and risks of artificial intelligence by organizing an interdisciplinary research group. She is a co-founder of Acceptable Intelligence with Responsibility Study Group (AIR) established in 2014, which seeks to address emerging issues and relationships between artificial intelligence and society. She is a member of the Ethics Committee of the Japanese Society for Artificial Intelligence (JSAI), which released the JSAI Ethical Guidelines in 2017. She is also a board member of the Japan Deep Learning Association (JDLA). She was also a member of the Council for Social Principles of Human-centric AI, The Cabinet Office, which released “Social Principles of Human-Centric AI” in 2019. She obtained a Ph.D. from the University of Tokyo and previously held a position as Assistant Professor at the Hakubi Center for Advanced Research, Kyoto University.


Lauréat