À PROPOS Chercheurs invités Fabio GYGI

Fabio GYGI

Maître de conférences
SOAS University of London

Fabio Gygi est maître de conférences en anthropologie du Japon à l’École des études orientales et africaines (SOAS) à l’université de Londres. Il s'est spécialisé dans la culture matérielle et l'anthropologie médicale avec un accent sur les relations homme-objet. Il s'intéresse particulièrement aux processus d'élimination des objets dans différents contextes culturels. Il a entrepris des enquêtes ethnographiques sur les personnes qui accumulent des objets à Tokyo, sur les diverses formes de médicalisation de ce phénomène, et sur les rites commémoratifs pour des poupées. Il a obtenu son doctorat à UCL (Londres) en 2010 et a travaillé à l'université Doshisha (Kyoto) avant de rejoindre SOAS.

Thèmes de recherche : culture matérielle, anthropologie comparative de l’animisme, relations homme-machine, études de la science de la technologie

Page académique

Collaboration avec la FFJ

Chaire FFJ/Air Liquide 2022
Séjour : avril - septembre 2022
Axe 3

Ce projet de recherche vise à étudier comment les robots interagissent avec le public français dans la « nature » ; c'est-à-dire en dehors de l'environnement contrôlé des laboratoires ou de l'expérience psychologique. L'objectif est de comprendre les interactions homme-robot concrètes telles qu'elles se produisent d'un point de vue ethnographique. Une observation participante intensive sur des sites où des robots sont actuellement employés à Paris - à la Mairie du 15ième, par exemple - et des entretiens avec ceux qui interagissent avec eux, permettront une « description dense » des interactions homme-robot. Ces données seront ensuite mises en relation avec deux aspects des discours actuels sur la robotique sociale au Japon et dans l'UE : l'animisme et la personne du robot.

Le projet examine comment l'identité du robot est créée par ceux qui interagissent avec lui : quel est son genre ? Son ethnie ? Que pensent les participants des capacités et des limites du robot ? Comment les ingénieurs et les manutentionnaires conçoivent-ils ses capacités ?

En dépassant les idées de culture robotique nationale, j'espère que ce projet contribuera à une compréhension véritablement interculturelle de la robotique sociale, de ses usages et de ses limites.

Chaire FFJ/Air Liquide


Publications

Gygi, Fabio (2019), “Hôtes et Otages: Entasser des objets chez soi dans le Japon contemporain.” L’Homme: Revue française d’anthropologie 231–232, 151–71.

Gygi, Fabio (2018), “Robot Companions: The Animation of Technology and the Technology of Animation in Japan”. In Rethinking Relations and Animism: Personhood and Materiality, edited by Graham Harvey and Miguel Astor-Aguilera. London: Routledge, 94–111.

Gygi, Fabio (2018), “Things That Believe: Talismans, Amulets, Dolls, and How to Get Rid of Them,” Japanese Journal of Religious Studies 45(2), 423–52.

Gygi, Fabio (2018), “The Metamorphosis of Excess: “Rubbish Houses” and the Imagined Trajectory of Things in Post-Bubble Japan”. In Consuming Life in Post-Bubble Japan: A Transdisciplinary Perspective, edited by Katarzyna J. Cwiertka and Ewa Machotka. Amsterdam: Amsterdam University Press, 129–51.