Événements 2021

2021 : ÉVÉNEMENTS PASSÉS


18 septembre 2021

Journées Européennes du Patrimoine 2021


L’influence des Jeux Olympiques sur la ville
Visite du quartier de la plaine

Si Aubervilliers accueille aujourd'hui le Campus Condorcet, le site faisait avant tout partie du projet urbain olympique de Paris 2008. Alexandre Faure, post-doctorant à la Fondation France-Japon de l'EHESS, vous propose de (re)découvrir ce quartier d'un point de vue urbanistique sous le prisme des Jeux Olympiques, depuis le Centre de colloques du Campus.

Au début des années 1990, la construction du Stade de France pour la Coupe du Monde de la FIFA, marque une dynamique de requalification de la Plaine Saint-Denis. Rapidement, Paris prépare une candidature pour les Jeux Olympiques de 2008 avec comme projet d'implanter le Village Olympique sur l'actuel Campus Condorcet. Bien que Paris n'ai pas été élue, les projets se multiplient et favorisent l'émergence entre Pleyel et le canal Saint-Denis d'un ensemble de fonctions urbaines liées à l'économie culturelle, festive et événementielle.

Cette visite de la Plaine vise à retracer au sein du paysage séquano-dyonisien la transformation de ce territoire, les contraintes urbaines existantes, et les enjeux sociaux et économiques d'une mutation à marche forcée avec pour horizon les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 et l’ouverture des lignes du Grand Paris Express.

  • 18 septembre 2021 | 11.00 - 12.30 (France)
  • Sur place: Aubervilliers, Campus Condorcet, devant le Centre de colloques
  • En français
  • Visite du quartier par Alexandre Faure (FFJ-EHESS)

16-17 septembre 2021

German-French Dialogue on Japan II

Artificial Intelligence and Health Care

Among all the potentialities of artificial intelligence (AI) but also the related fears and worries (e.g. privacy concerns, data integrity), the application of AI to healthcare is certainly the one that has attracted attention the most and is considered as the most promising in terms of innovation and transformation of our socio-economic systems but also of our intimate life.

To put it simply, artificial intelligence in healthcare is an overarching term used to describe the use of AI to mimic human cognition in the analysis, presentation, and comprehension of complex medical and health care data. Although the concrete applications of AI to healthcare are diverse (e.g.using AI to efficiently diagnose and reduce error; making more accurate and earlier cancer diagnosis with AI; developing new medicines with AI), it is possible to consider that the primary aim of health-related AI applications is to analyze relationships between prevention or treatment techniques and patient outcomes.

At the same time, despite or because of all these promises, AI in healthcare raises several unprecedented ethical concerns related to its practice such as data privacy, automation of jobs, and representation biases. In this context, it is important to mobilize researchers in social sciences in order to discuss, criticize and compare the uses of AI in healthcare, together with stakeholders, patients, doctors, policy makers, and the industry. Moreover, given the differences across countries, it is essential to adopt an international and comparative perspective. From the European viewpoint, it is particularly interesting to look at Japan, where the applications of AI to healthcare are numerous and promising, while the social and ethical debates on this are lively.

These are the major purposes of this event, which is the second symposium of the French-German Dialogue on Japan, a joint initiative by JDZB and FFJ. It will discuss the topic of AI and health care, by bringing together trilateral perspectives, research findings, and hands-on experience by panelists from academia and business.

The session 1 will deal with the discussion on the innovative character or expected innovations by AI in healthcare from the perspectives of health professionals, the private sector, and policy makers, while the session 2 will tackle the issues of social and ethical aspects of AI in healthcare.

  • 16-17 September 2021 | 9.30 - 12.00 (France) | 16.30 - 19.00 (Japan)
  • Online
  • In English
  • Speakers: Sébastien Dalgalarrondo (IRIS), Jean-Louis Davet (Denos Group), Roland Eils (BIH Digital Health Center, Berlin Institute of Health at Charité), Amelia Fiske (Institute for History and Ethics of Medicine, Technical University of Munich), Yuko Harayama (RIKEN), Boris Hauray (IRIS), Stefan Höcherl (gematik GmbH), Phoebe Stella Holdgrün (JDZB), Romain Huret (EHESS), Jiro Kokuryo (Keio University), Athanasios Kontopoulos (Air Liquide), Sébastien Lechevalier (Fondation France-Japon de l'EHESS), Thomas Lefèvre (IRIS, Hospital Practitioner), Atsushi Nakazawa (Kyoto University), Vanessa Nurock (Paris 8 University, UNESCO), Werner Pascha (University of Duisburg-Essen, JDZB), Kazuhiro Sakurada (RIKEN), Anne Schwerk (CENTOGENE)
  • Mandatory registration : here

14 septembre 2021

Webinaire « Jeux Olympiques et Villes Globales »

Huitième séance

City Images, Cityscapes and the Tokyo 2020 Olympics

The Olympic Games is an event that shows the face of the city on the global stage. Yet this raises the question of how city images are generated and become iconic. In the case of Tokyo, Mount Fuji is often pulled in from the landscape to stand for the city as a whole. This paper focuses on the generation of the Tokyo image for the 2020 Olympics in relation to the more varied and multiple images of cityscapes and streetscapes. The paper also examines the dependence on various infrastructures (the hidden underground utilities) and Infostructures (the city not just of connectivity, but the city of sensors the smart city impetus, that generates data and surveillance potential).

  • 14 September 2021 | 10.00 - 12.00 (France) | 17.00 - 19.00 (Japan)
  • Online - In English
  • Speaker: Mike Featherstone (Goldsmiths, University of London)
  • Discussant: Alexandre Faure (FFJ, EHESS)
  • Contact: events_ffj@ehess.fr
  • In partnership with the magazine Diplomatie
Join the webinar

26-27 août 2021

ICAS 12 Roundtable and Side event

Seeing the world in ‘triangulation’: Research on Africa and Islam via Japan, in the wake of Junzo Kawada and Ippei Tanaka

Those events are initiated by the ‘triangulations’ research group of the Fondation France-Japon de l’EHESS (FFJ), composed of junior and senior researchers whose academic trajectories connect knowledge paradigms and field experiences between Japan, France and various societies in Africa and/or the Muslim world. The aim is to explore triangular approaches, with reference to the geodesic measurement method, by applying them to the methodological and theoretical positions of researchers in the production of knowledge in the humanities and social sciences.

To do so, particular emphasis is laid on the work of Japanese anthropologist Junzo Kawada (1934-), one of the pioneers of African studies in Japan who has been working on the Mossi society of Burkina Faso and earned his PhD under the supervision of Georges Balandier, in France. His thought is characterised by the concept of "cultural triangulation" (bunka no sankakusokuryō), an approach whereby he proposes a method of discontinuous comparison, setting aside the issue of disseminating practice in related social spaces, but which aims to single out contrasts and constants, as well as possibilities of transfer and adaptation, from a perspective that is not only descriptive but also creative.

Other Japanese authors, by investigating distant societies from the Japanese standpoint, have also carried out research questioning the understanding and assimilation of the Other in the Japanese society and mindset. Ippei Tanaka (1882- 1934) was one of the pioneers of Islamic studies in Japan, by considering Islam from the perspective of China and Chinese religious reconceptualisation, resulting in a pan-Asian vision that has ensued an integration of Islam that differs from Western-centric worldviews.

This round table proposes to put into perspective the research of Kawada, Tanaka and other researchers, by situating them within the intellectual stakes of their time and by remobilising their thinking to respond to today’s intellectual challenges, which requires a rethinking of the circulation and exchange of models.

By focusing on the concept of ‘triangulation’, the collective seeks to consider the angles opened up by third-party positions significantly involved in the construction of questions, the collection of information and the production of interpretations, rather than assigning each and every one to a linear identity defined at the crossroads of their national framework of initial academic training and their focus area of specialization.

The Round table and the Side event are co-organized by the Fondation France-Japon de l’EHESS, the GIS Asie, the GIS Afrique, the IIAS, the Campus Condorcet and the Kyoto Seika Unversity in the framework of ICAS 12.

Both events include an 'ICAS time', which is the part of the event included in the ICAS program, and a 'Discussion time' organized to discuss with the participants attending the event on the Campus Condorcet.

  • Round table: 26 August 2021 | 9.00 - 11.00 (France) | 16.00 - 18.00 (Japan)
  • Side Event: 27 August 2021 | 9.00 - 12.15 (France) | 16.00 - 19.15 (Japan)
  • Online through the ICAS website or onsite: Campus Condorcet, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers, Centre des colloques, Salle 50
  • In English 
  • Speakers: Kae Amo (Kyoto Seika University), Mohamed Belhadj (CéSor/CCJ-EHESS), Éloi Ficquet (CéSor-EHESS), Frédéric Joulian (Centre Norbert Elias-EHESS), Sébastien Lechevalier (FFJ-EHESS), Sakiko Nakao (Kyoto Seika University, CAACCS), Yana Pak (CETOBAC-EHESS), Oussouby Sacko (Kyoto Seika University), Clémence Schantz (IRD), Aurélie Varrel (GIS Asie), Mayuko Yamamoto (CESPRA-EHESS)  
  • Mandatory registration (FOR ONSITE PARTICIPATION ONLY. TO PARTICIPATE ONLINE PLEASE REGISTER ON THE ICAS WEBSITE): Click here

12 juillet 2021

FFJ/Banque de France/RIETI Workshop

How Covid-19 Impacts Supply Chains and the Economy: Evidence from Europe and Asia

The COVID-19 crisis has walloped the world economy. Fear of infection prevented consumers from engaging in face-to-face transactions. Uncertainty restricted investment. Lockdowns reduced output in many regions. How do policies that restrict production in one region affect downstream firms in other regions? Have supply chain disruptions magnified the impact of the coronavirus shock? Is there a role for policy coordination across regions and countries that are linked via value chains? How can we understand the relative performance of different sectors and economies during the pandemic? This workshop marshals evidence from Europe and East Asia to address these and other issues. It then draws policy implications from the findings. We will discuss specific support infrastructures for new mobility systems. Second, the governance session will discuss on networking and collaboration requirements among stake holders to build and regulate frameworks. The discussion will exchange diversity of experimental cities and their dynamics from hands-on experiences and research findings by actors of governance in policy implementation, industry development, and academic research.

  • 12 July 2021 | 9.00 - 11.15 (France) | 16.00 - 18.15 (Japan)
  • Online - In English
  • Speakers: Sebastien LECHEVALIER (FFJ-EHESS), Tetsuya WATANABE (RIETI), Bruno CABRILLAC (Banque de France), Hiroyasu INOUE (University of Hyogo), Yohsuke MURASE (RIKEN), Yasuyuki TODO (Waseda University, RIETI), Philipp MEINEN (European Central Bank), Roberta SERAFINI (European Central Bank), Ottavia PAPAGALLI (Scuola Superiore Sant'Anna), Willem THORBECKE (FFJ, RIETI), Nicolas CHATELAIS (Banque de France)

6-7 juillet 2021

FFJ/Fondation Michelin Workshop

Urban Mobilities in the 21st Century

In an increasingly fluid world, where everything from tangible and intangible goods to services, ideologies, money, assets and people are “on the move”, despite the current halt due to the ongoing pandemic, urban mobility has become a major issue of consideration for all societies from different stages of development. Among various groups that contemplate on the matter of mobility, there are scholars, policy-makers, public and private organizations that operate at international, national and local scales as well as citizens themselves. Mobility is also a very comprehensive topic, which is not limited solely to the realm of transport, although multimodal transport occupies an important space in it. In addition to the changing modes of city transport under various influences in the 21st century, the topic of urban mobility also looks at the actual physical move between/within geographies of formal and informal social groups, such as immigrants, translocal traders and the urban proletariat (aka the mobility poor) on the one hand, and investors, researchers, expatriates and the celebrity (aka kinetic elites) on the other. The urban (im)mobility of different social groups within a particular city in terms of their access to the basic needs, including housing, transport, and other social services creates still another significant dimension. Furthermore, how the city with all its spaces is shaped by these different practices of mobility and it affects them in turn is a major study subject too. Hence, this workshop aims to bring together examples of urban mobilities in the 21st century from different geographical contexts in order to question the underlying factors behind this contemporary urban phenomenon and its outcomes by studying it from different angles.

  • 6-7 July 2021 | 10.00-12.35 (France) | 17.00-19.35 (Japan) | 11.00-13.35 (Turkey)
  • Online - In English
  • Speakers: Sebastien LECHEVALIER (FFJ-EHESS), Pierre-Édouard SOREL (Fondation Michelin), Meriç KIRMIZI (FFJ, Ondokuz Mayıs University), Toshio MIZUUCHI (Urban Research Plaza, Osaka City University, Japan), Lijun LU (Fukuoka Prefectural University, Japan), Zechuan ZHU (Osaka City University, Japan), Frederico CUGURULLO (Trinity College Dublin, Ireland), Alp ARISOY (Urban.koop, Turkey), Lidia MANZO (Università degli Studi di Milano, Italy), Geerhardt KORNATOWSKI (Kyushu University, Japan), Johannes KIENER (Saitama University, Japan), Melis OĞUZ (Beykent University, Turkey), Magda BOLZONI (University of Turin, Italy), Paola PISCITELLI (University of Hamburg, Germany)
  • Discussants: Alexandre FAURE (FFJ-EHESS), Marion LAGADIC (FFJ, The University of Oxford)

2-5 juillet 2021 (Organisé par la SASE)

2021 SASE Conference

After Covid? Critical Conjunctures and Contingent Pathways of Contemporary Capitalism

The Covid-19 pandemic challenges all kinds of taken-for-granted assumptions, within and between contemporary capitalist societies. At the same time, it has exposed the fact that contemporary societies are always as vulnerable as their most vulnerable groups. On these grounds, it represents a critical conjuncture of historical dimensions, which demands scholarly investigation of its causes, dynamics and consequences. Because the pandemic has cut so broadly and drastically into everyday practices, its analysis calls for scholarly inquiry into the intersection and reciprocal influence of different levels of experience and action that have often been considered in isolation: individual and collective life worlds; social mobilization and inter-group relations; organizational and network dynamics; and the evolution of national, sectoral, and global institutions. This year, the SASE conference will especially welcome contributions that explore the ways in which the pandemic challenges key features of contemporary capitalist societies; the variety of pathways of socio-economic development emerging from the crisis; and the multidimensional, cross-cutting patterns of transformation or restoration resulting from critical conjunctures, past and present.

Sébastien Lechevalier (FFJ-EHESS) will participate in two round tables: "Author Meets Critics: "Les capitalismes à l'épreuve de la pandémie" by Robert Boyer (La Découverte, 2020)" (July 2nd) and "Author Meets Critics: "The Business Reinvention of Japan: How to Make Sense of the New Japan and Why It Matters 2020" by Ulrike Schaede (Stanford University Press, 2020)" (July 5th).

  • 2-5 July 2021
  • Online - In English
  • FFJ Speaker: Sébastien LECHEVALIER (FFJ-EHESS)
    • Interventions:
      • 2 July | 14.30-16.00 (France) | 21.30-23.00 (Japan)
      • 5 July | 22.00-23.30 (France) | 5.00-6.30 (Japan)

1er juillet 2021

Table-ronde : Hikikomori - Une expérience de confinement

En compagnie des auteur·es, une table-ronde est organisée autour de l’ouvrage Hikikomori - Une expérience de confinement aux éditions Presses de l'EHESP.

Le confinement, désormais dans tous les discours, est une notion qui évoque aussi le retrait des jeunes confinés dans leur chambre ; un phénomène d’abord identifié et nommé hikikomori au Japon dans les années 1990. Les conduites de ces jeunes posent de nombreuses questions, aux familles, aux institutions éducatives et de santé, qui inventent et expérimentent des méthodes pour les accompagner. Aucune explication simple ne s’impose pour comprendre leur retrait soudain. Sans pathologie physique, souvent sans diagnostic médical, ils représentent une énigme. Un collectif de chercheurs et cliniciens propose d’aborder ces jeunes comme des sujets pensants et agissants, qui questionnent, bousculent et parfois détournent les formes de soin et de prise en charge. De leur place, ils interpellent la façon dont sont pensées la sortie de l’enfance et la transition vers l’âge adulte. Ce livre s’adresse aux jeunes en retrait, aux professionnels éducatifs et soignants, à toute personne touchée de près ou de loin et à tous ceux qui s’interrogent sur ces nouvelles générations de reclus, néanmoins connectés au monde.

  • 1er juillet 2021 | 16.00-18.00 (France) | 23.00-1.00 (Japon)
  • En ligne - En français
  • Introduction : Sébastien Lechevalier (EHESS-FFJ)
  • Auteur·es présent·es : Cristina Figueiredo (Université de Paris), Claude Martin (CNRS, École des hautes études en santé publique), Natacha Vellut (CNRS, EHESS-Cermes3, Université de Paris, INSERM, EPFCL)
  • Discutant·es : Christian Galan (Université de Toulouse), Anne-Lise Mithout (Université de Paris)

24 juin 2021

FFJ/Valeo Workshop

Making cities for autonomous shared mobility

These days, we see changes coming from traditionally human-driven vehicles to the automation vehicles (AVs) and smart cities concepts. The emerging technologies offer improvement of transportation quality, mitigate traffic congestion, reduce pollution, and bring economic benefit. This workshop highlights the automation shared mobility through the implication to ensure that the AVs technologies can be deployed in ways that maximize the public benefit. Whether AVs offer practical benefits depends on certain city conditions that allow new mobility to be flourishing. AVs have generated both excitements as well as anxieties about the future of urban transportation and lifestyle. The transition time to automation mobility offers opportunities for cities to reconsider and prepare. How to adapt automation shared mobility to existence city context? How to integrate the concept of automation shared mobility to emerging technologies including MaaS (Mobility as a Service) and IoT (Internet of Things)? Which roads will be ready for automation shared mobility? Who will be responsible for building advanced infrastructures? The discussion panel covers two key sessions on infrastructure development and governance. First, we will discuss specific support infrastructures for new mobility systems. Second, the governance session will discuss on networking and collaboration requirements among stake holders to build and regulate frameworks. The discussion will exchange diversity of experimental cities and their dynamics from hands-on experiences and research findings by actors of governance in policy implementation, industry development, and academic research.

  • 24 juin 2021 | 9.30-13.30 (France) | 16.30-20.30 (Japon)
  • En ligne - En anglais
  • Intervenant·es : Sebastien LECHEVALIER (FFJ-EHESS), Jean-luc di PAOLA-GALLONI (Valeo), Kulacha SIRIKHAN (FFJ-Valeo Fellow), Rolf MOECKEL (Technical University of Munich), Sebastian HÖRI (IRT System X), Alexandros NIKITAS (University of Huddersfield), Hironori KATO (The University of Tokyo), Masanobu HIGASHINO (The University of Tokyo and Ecole des PontsParisTech), Peraphan JITTRAPIROM (Radboud University), Haruki SAWAMURA (EHESS-FFJ, École Polytechnique)
  • Programme
  • Inscription obligatoire par mail : events_ffj@ehess.fr

24 juin 2021

Webinaire « La « judiciarisation » des enjeux sociaux et environnementaux en France et au Japon »

Quatrième séance

Usages sociaux et politiques du droit en France et au Japon. Exemples de mobilisation autour de causes

Première intervention - Liora ISRAËL (EHESS) : « Usages sociaux du droit en France : une perspective de sociologie politique »

Mon intervention portera sur les enjeux à la fois théoriques et empiriques d'une perspective de sociologie politique sur les usages du droit. J'aborderai dans un premier temps l'apport de travaux d'origine états-unienne, notamment du courant Law and Society, en termes de catégories d'analyse (cause lawyering, legal mobilization theory). J'aborderai ensuite la question de la transposition raisonnée de ces catégories en France, afin de mettre en évidence l'intérêt de l'analyse de mobilisations autour de causes, en s'intéressant tout particulièrement sur la place du droit et de la justice. Pour cela j'aborderai différents exemples, certains plutôt historiques, d'autres au présent.

Seconde intervention - Takashi IIDA (Université de Tokyo) : « L’action en justice pour construire le futur: un état des lieux de la situation actuelle au Japon »

Au Japon, depuis la période de Haute croissance (1955-1973), il semblerait que les contentieux jouent un rôle de plus en plus important dans la fabrique des politiques publiques. Toutefois, les avis divergent sur la question de savoir si ces recours en justice ont donné lieu à une « judiciarisation » et à des changements sociaux. En effet, le rôle du pouvoir judiciaire dans le processus de changement social et de l'action publique dépend de la nature du mouvement social, de son niveau de mobilisation, de la connaissance de la loi et du droit par ses acteurs, ou encore de leurs attentes vis-à-vis des tribunaux. Dans cette présentation, j'examinerai la place du droit dans la vie quotidienne des Japonais, en particulier leur conception de la notion d'intérêt collectif à l'aide de données empiriques et ainsi développer des sujets de comparaison et de discussion sur le thème de la « judiciarisation » entre la France et le Japon.
  • 24 juin 2021 | 11.00-13.00 (France) | 18.00-20.00 (Japon)
  • En ligne - En français et en japonais (traduction simultanée)
  • Intervenant·es : Liora ISRAËL (EHESS), Takashi IIDA (Université de Tokyo)
  • Discutant : Gakuto TAKAMURA (Université Ritsumeikan)
  • Responsable du webinaire : Adrienne Sala (IFRJ-MFJ)
  • Organisation : IFRJ-MFJ
  • Partenaire : FFJ

9 juin 2021

Webinaire « Jeux Olympiques et Villes Globales »

Septième séance

Hiérarchies et classifications des villes japonaises : quelles places en Indo-Pacifique ?

Avec près de 92 % des Japonais vivant en ville, le gigantisme urbain atteint sur l’archipel des niveaux remarquables en Indo-Pacifique. Douze villes ont plus d’un million d’habitants, dont la grande majorité se regroupe dans un cordon urbain quasi continu de mille kilomètres s’étirant le long du littoral Pacifique de Tokyo à Fukuoka.

Pour autant, les seuls poids démographique et économique ne confèrent pas aux villes japonaises une place en haut des différentes hiérarchies et classements de villes en Indo-Pacifique. Si Tokyo détient une position enviable comme ville globale, bien des grandes agglomérations japonaises telles Yokohama ou Sapporo qui rassemblent de fortes concentrations humaines apparaissent rarement dans les classements. De la même manière, une ville comme Nagoya, qui génère pourtant un Produit urbain brut (PUB) équivalent ou supérieur au PIB de certains pays de l’Asie du Sud-Est, ne semble pas être un pôle d’attractivité en conséquence.

Ce webinaire a pour ambition de présenter différents systèmes de classification hiérarchique multidimensionnels qui permettent de situer les villes japonaises par rapport aux systèmes urbains des pays de l’Indopacifique pour y déceler leur pouvoir d’attraction et d’influence.

  • 9 juin 2021 | 10h00 - 12h00 (Québec) | 16h00 - 18h00 (France) | 23h00 - 1h00 (Japon)
  • En ligne - En français
  • Intervenants : Professeur Éric Mottet (Université du Québec à Montréal), Docteur Éric Boulanger (Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation)
  • Discutant : Alexandre Faure (FFJ, EHESS)
  • Contact : events_ffj@ehess.fr
  • En partenariat avec le magazine Diplomatie
Accéder au webinaire

3-5 juin 2021 - Organisé par Alexandre Gefen (CNRS)

AI Fiction

IA Fictions est le premier colloque jamais organisé sur le thème de l’intelligence artificielle (IA) dans la fiction (littérature, séries, films, bande dessinée, jeux vidéo, arts plastiques) : on s’intéressera aux représentations de l’IA et à leurs significations ainsi qu’aux usages créatifs de l’IA pour produire et comprendre la fiction en textes, en sons, en images fixes et animées, comme en jeux vidéo. Le colloque se tiendra en ligne, du 3 au 5 juin 2021. Il sera bilingue, avec des communications et des sessions en français et en anglais.

Koichiro Eto participera le 4 juin pour une présentation en anglais sur la fonction de la fiction dans le développement de la technologie de l'information

  • 3-5 juin 2021 | 10h45 - 17h00 (France) | 17h45 - 00h00 (Japon)
  • En ligne - En français et en anglais
  • Intervenant FFJ : Koichiro Eto (Chaire FFJ/Air Liquide) - le 4 juin de 14h00 - 14h15

2 juin 2021 - Organisé par le GIS Asie

Asie·S "en Care"

Le GIS Asie organise les 2 et 3 juin 2021 des Journées scientifiques centrées sur le thème du Care. Toutes les disciplines des sciences sociales et humaines sont conviées pour approfondir ce que peut recouvrir cette notion, définie de façon très large comme « toute activité générique qui comprend tout ce que nous faisons pour maintenir, perpétuer et réparer notre « monde », de sorte que nous puissions y vivre aussi bien que possible » (Tronto, 1993). Nous essaierons, à travers les recherches menées, de préciser les formes que peut prendre le care, la façon dont il peut être abordé dans le cadre des études asiatiques et les nombreux enjeux qu’il soulève.

Sébastien Lechevalier participera le 2 juin à l'atelier "Le care pris en compte par les collectivités" pour une présentation autour de "L'innovation tiré par le "care" : le cas des soins aux personnes âgées au Japon".

  • 2 juin 2021 | 11h00 - 12h30 (France) | 18h00 - 19h30 (Japon)
  • En ligne - En français
  • Intervenant FFJ : Sébastien Lechevalier (FFJ-EHESS)

27 mai 2021

Webinaire « La « judiciarisation » des enjeux sociaux et environnementaux en France et au Japon »

Troisième séance

Droit, travail et santé


Première intervention - Eri KASAGI (CNRS, Université de Bordeaux) : « Contentieux pour la reconnaissance et l'indemnisation des maladies professionnelles : une analyse de droit comparé France-Japon »

Seconde intervention - Hiroshi KAWAHITO (avocat) : « « Karôshi hotline »: actions collectives et rôles des avocats »

Troisième intervention - Jérôme PELISSE (Sciences Po, CSO) : « Écouter, expertiser, inspecter : la place du droit dans la surveillance de la santé au travail »

  • 27 mai 2021 | 11.00-13.00 (France) | 18.00-20.00 (Japon)
  • En ligne - En français et en japonais (traduction simultanée)
  • Intervenant·es : Eri Kasagi (CNRS, Université de Bordeaux), Hiroshi Kawahito (avocat), Jérôme Pelisse (Sciences Po, CSO)
  • Discutante et responsable du webinaire : Adrienne Sala (IFRJ-MFJ)
  • Organisation : IFRJ-MFJ
  • Partenaire : FFJ

20 mai 2021

"Circuits of Care: Ageing in Japan’s Robot Revolution"

- A film screening followed by a Q&A discussion

By 2036, one in three people in Japan will be over the age of 65. While the nation wrestles with a shrinking labour force, the Robot Revolution Initiative was launched to expand robotics into every corner of the Japanese economy and society. Circuits of Care follows anthropologist David Prendergast as he meets researchers developing and testing assistive technologies for older adults. From cybernetic walking supports to companion robots and automated sensor networks in nursing homes, older adults and care professionals share their experiences of the practical benefits these technologies bring, the problems they create and the unexpected relationships that can blossom.

  • 20 mai 2021 | 13h00 - 14h00 (France) | 12h00 - 13h00 (Irlande) | 20h00 - 21h00 (Japon)
  • En ligne - En anglais
  • Intervenants : Naonori Kodate (University College Dublin, FFJ), David Prendergast (Maynooth University)
  • En partenariat avec l'UCD Centre for Japanese Studies

12 mai 2021

Webinaire « Expérimentations urbaines »

Cinquième séance

Testing future societies? Developing a framework for test beds and living labs as instruments of experimental innovation governance

Test beds and living labs have emerged as a prominent approach to foster innovation across geographical regions and technical domains, particular in urban contexts. They feed on the popular “grand societal challenges” discourse and the growing insight that adequate policy responses to these challenges will require drastic transformations of technology and society alike. Test beds and living labs represent an experimental, "co-creative" approach to innovation policy that aims to test, demonstrate, and advance new sociotechnical arrangements and associated modes of governance in a model environment under supposed real-world conditions. In a recent paper, we develop an analytic framework for this distinctive approach to innovation. Our research draws on theories from Science and Technology Studies (STS) and Innovation Studies, as well as in-depth empirical analysis from two case studies – an urban smart energy campus and a rural renewable energy network. Our analysis reveals three characteristic frictions that test beds face: (1) the limits of controlled experimentation due to messy social responses and co-creation activity; (2) a tension between lab-like, open-ended experimentation and pressures to demonstrate success; (3) the opposing needs of local socio-cultural specificity and scalability, i.e. the inherent promise of test bed outcomes being generalizable or transferrable because the tested “model society” is presumed to represent a future society at large. These tensions suggest that thinking of test beds as mere technology tests under real-world conditions is insufficient. Rather, test beds both test and re-configure society around a new set of technologies, envisioned futures, and associated modes of governance – occasionally against considerable resistance. By making social order explicitly available for experimentation, test beds tentatively stabilize new socio-technical orders on a local scale in an “as-if” mode of adoption and diffusion. Symmetric attention to the simultaneous co-production of new technical and social orders points to new opportunities and challenges for innovation governance in test-bed settings: Rather than mere enablers of technology, test beds could serve as true societal tests for the desirability of certain transformations. This will require rethinking notions of success and failure, planning with a view towards reversibility, and greater scrutiny of how power is distributed within such settings. Likewise, rather than envisioning test beds as low-regulation zones to drive innovation, they could be strategically deployed to codevelop socially desirable governance frameworks in tandem with emerging technologies in real-time.

  • 12 May 2021 | 10.00-12.00 (France) | 17.00-19.00 (Japan)
  • Online - In English
  • Speaker: Sebastian M.Pfotenhauer (Munich Center for Technology in Society)
  • Discussant: Alexandre Faure (FFJ, EHESS)
  • Contact: events_ffj@ehess.fr
Join the webinar

11 mai 2021

Webinaire « Jeux Olympiques et Villes Globales »

Sixième séance

The declining appeal of mega-events in American cities: From Los Angeles 1984 to Los Angeles 2028

Mega-events appear to be losing their appeal as tools for urban development. These urban spectacles have long been funded by local governments on the promise that events can act as a catalyst for economic growth. This ‘mega-event strategy’ is common in US cities, but constituents and leaders are questioning the approach. This has disrupted the relationship between municipalities and global sports institutions. These political shifts are analyzed with a comparative study of Olympic planning in American cities, from the Los Angeles 1984 Olympics to present day preparations for a Los Angeles 2028 Olympics (during this period, Olympic planning also took place in Atlanta, Boston, Chicago, Los Angeles, New York, and Salt Lake City). The paper examines the development, mobility, and contestation of an ‘LA model’ of mega-event planning, which emphasizes municipal fiscal conservativism, and which has provided a political rationale for city leaders wanting to invest in mega-events. The paper evaluates the shifting urban politics of mega-events, and new planning strategies accompanying this shift.

  • 11 mai 2021 | 10h30 - 12h00 (New-York) | 16h30 - 18h00 (France) | 23h30 - 1h00 (Japon)
  • En ligne - En anglais
  • Intervenant : Professeur John Lauermann (City University of New York)
  • Discutant : Alexandre Faure (FFJ, EHESS)
  • Contact : events_ffj@ehess.fr
  • En partenariat avec le magazine Diplomatie
Accéder au webinaire


16 avril 2021 - Organisé par JAPARCHI

Peut-on percevoir l’émergence d’un projet urbain olympique à Tokyo dans les années 2010 ?

Séminaire « Spatialité au Japon »

Le séminaire annuel « Spatialité au Japon » du réseau scientifique thématique JAPARCHI a repris à l’automne 2018. En s’intéressant à un ensemble de notions et de dispositifs fondamentaux de la culture spatiale du Japon, il s’inscrit dans la continuité de l’« encyclopédie ouverte » publiée en 2014 : Vocabulaire de la spatialité japonaise. Le 16 Avril, Alexandre Faure (FFJ-EHESS) tentera de répondre à la question « Peut-on percevoir l’émergence d’un projet urbain olympique à Tokyo dans les années 2010 ? » : À partir d’une étude des documents d’urbanisme du Gouvernement Métropolitain de Tokyo (TMG), des arrondissements de Chūō et de Kōtō, nous chercherons à montrer comment les projets urbains olympiques ont modifié ou non l’occupation des sols projetée, en comparant les plans d’urbanisme avant et après les deux candidatures aux Jeux Olympiques.

  • 16 avril 2021 | 11h05 - 12h00 (France) | 18h05 - 19h00 (Japon)
  • En ligne - En français
  • Intervenant : Alexandre Faure (FFJ-EHESS)
  • Discutante : Junko Abe (Université Sugiyama Jogakuen)
  • Inscription obligatoire avant le 10 avril. Envoyez un message en anglais ou en japonais à symposium@nichibun.ac.jp en précisant Japarchi + 2021/04/16 + vos nom et prénom + votre affiliation + l'adresse email à laquelle vous sera envoyé le lien.

14 avril 2021

Webinaire « Expérimentations urbaines »

Ce rendez-vous mensuel de la FFJ en association avec les Mines ParisTech a pour objectif de présenter les enjeux des expérimentations urbaines dans le cadre de la transition écologique. En effet, depuis la conférence de Kyoto, les villes prennent une place de plus en plus importante dans le développement et le déploiement de solutions technologiques pour combattre et s’adapter aux conséquences du réchauffement climatique. Acteurs publics et privés, locaux et nationaux, forment des coalitions dans le but d’établir des expérimentations sur des territoires plus ou moins régulés et plus ou moins larges en fonction de l’objet expérimenté (véhicules autonomes, distribution et régulation de l’énergie, matériaux de construction, services urbains, sécurité…).

L’objectif de ce webinaire est de questionner la formation de ces coalitions d’acteurs à partir des contextes spécifiques à chaque ville, ainsi qu’en fonction des configurations institutionnelles existantes. Ce rendez-vous a lieu tous les deuxièmes mercredis du mois à partir du 9 décembre 2020.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Quatrième séance

Manifestation of creative industries in Bangkok, Thailand: The analysis of intitutional environment and spatial agglomeration in an emerging market

The concept of creative industries has become a policy discourse topic of high interest over the last few decades. Creative industries use creative tools and skills to generate meaning, content, and aesthetic attributes, which are characterized by scattered and fluid networks of creative producers. The collective actions from institutionalization are associated with the geographical agglomeration and political territories. The co-agglomeration of small and medium-sized firms can benefit from geographical and cognitive proximity, crucial for interaction opportunities, diversity of complementary skills, and stimulating tacit knowledge transfer. The key component of tacit knowledge transfer is a dependence on urban settings and the environment. In emerging market countries, the rise of creative industry policies has been inconsistent and lacking a solid foundation. Therefore, this research focuses on the convergence between economic development and urban development in creative industries in emerging markets, using Bangkok as a case-study. Path dependency of institutional and spatial formation is required to address a convergence or divergence tendency on spatial disparities. The capital city has a high accumulation of creative industries agglomeration, which contrasts to the rest of the country. Moreover, the actual polycentric agglomeration in the intra-urban scale points to the contradiction on the monocentric top-down plan. The missing link in the decentralization process is the absence of responsible agencies who transfer the policy to a tangible outcome. Research Findings highlight the dilemma between the national government to local governance in promoting the creative ecosystem.

  • 14 avril 2021 | 10h-12h00 (France) | 17h-19h00 (Japon)
  • En ligne - En anglais
  • Intervenante : Kulacha Sirikhan (Université de Tokyo)
  • Discutant : Alexandre Faure (FFJ, EHESS)
  • Contact : events_ffj@ehess.fr
Accéder au webinaire

13 avril 2021

Webinaire « Jeux Olympiques et Villes Globales »

Cinquième séance

International joint research to compare the mega sporting events held in succession in Japan and France

The threat of the new coronavirus as forced the Olympic and Paralympic Games to be postponed for the first time in history. However, Japan’s "Golden Sports Years" have arrived as a result of hosting the 2019 Rugby World Cup, the 2020 Tokyo Olympic and Paralympic Games (postponed to 2021), and the 2021 Kansai World Masters Games. After Japan celebrates its first ever Golden Sports Years, mega sporting events such as the 2023 Rugby World Cup and the 2024 Paris Olympics and Paralympics will be held in succession in France (the 2025 World Masters Games will be held in Taiwan as Paris lost the bid to host). There is now a need for international joint research to compare the mega sporting events held in succession in Japan and France. Osaka (Japan) and Val d'Oise (France) are friendly exchange cities, and the Osaka Kansai Expo will be held in 2025. The Expo could be viewed from the perspective of a mega event, paying particular attention to the environment and sports activities for young people.

  • 13 avril 2021 | 10h - 12h00 (France) | 17h - 19h00 (Japon)
  • En ligne - En anglais
  • Intervenant : Professeur Aihara Masamichi (Osaka University of Economics)
  • Discutant : Alexandre Faure (FFJ, EHESS)
  • Contact : events_ffj@ehess.fr
  • En partenariat avec le magazine Diplomatie
Accéder au webinaire


6 avril 2021

Understanding Religious Dynamics in Economy: a French-Japanese perspective on Islamic Economy

Supported by EHESS and CNRS, this project entitled "Understanding Religious Dynamics in Economy: a French-Japanese perspective on Islamic Economy" aims to examine the role of the religiosity of Islam in the making of an alternative economy, more precisely how the Islamic norm is used to frame economic activities. This project is part of the multidisciplinary and international scientific strategy of the France-Japan Foundation of EHESS, one of whose research axes is "Re-exploring the world and decompartmentalizing cultural areas: transitions and contemporary transversalities". Within the framework of this project, a series of workshops will be proposed bringing together researchers and young researchers (post-doctoral and doctoral students) specialised in the study of Islamic economics and Islamic studies, but also relevant disciplines such as Asian studies and economics.

  • 6 avril 2021 | 10.00 - 12.00 (France) | 17.00 - 19.00 (Japon)
  • Online - In English
  • Invitation only

29-30 mars 2021

Launch Meeting

Care-led innovation:
The case of elderly care in France and Japan

Rising life expectancy and ageing populations are a major challenge for our societies. A key issue is care for elderly people who are experiencing a loss of autonomy. While the contribution of technology in this field (especially robotics, artificial intelligence, and information and communication technology) is recognised as a solution, this contribution is also defined by certain limitations, now partly revealed by the COVID-19 crisis. Our hypothesis is that this is a structural problem related to the partial disconnect between social needs and technological solutions, itself tied to the dominant paradigm of innovation. Our project’s objective is to develop an alternative concept called care-driven innovation. Thanks to a multidisciplinary French-Japanese collaboration, we will thus analyse the policies and practices that put well-being at the centre of innovation. This complex issue is the subject of a new project that involves several French and Japanese research centres, as well as associations involved in the care sector

  • 29-30 March 2021 | 9.00 - 11.00 (France) | 16.00 - 18.00 (Japan)
  • Online - In English
  • Contributions: Jodie Cazau (Project coordinator), Isabelle Dufour (Gérond'if), Olivier Giraud (CNRS), Yasuyuki Gondo (Osaka University), Anne-Marie Guillemard (University of Paris), Nao Kinoshita (EHESS), Nao Kodate (University College Dublin), Sébastien Lechevalier (Project leader), Pearl Morey (University of Medicine in Marseille), Toshiyuki Ojima (Hamamatsu University School of Medicine), Jean-Marie Robine (INED, INSERM, EPHE), Yasuhiko Saito (Nihon University), Katsunori Shimohara (Doshisha University), Virginie Troit (Fondation Croix-Rouge française), James Wright (The Alan Turing Institute)

25 mars 2021

International Symposium: AI and Democracy

As social disparities become more problematic, information technology, including artificial intelligence (AI), can be a cause of the growing divide, or conversely, a tool that contributes to democracy. How will values such as human rights and sustainability in democracy be extended when AI is designed not only to support decision making but also to intervene in ethical and political decision makings? In this symposium, we will raise questions and explore issues on the theme of AI and democracy in depth through discussions between researchers from France and Japan.

This event is organized in partnership with the University of Tokyo.

  • 25 March 2021 | 10.00-12.00 (France) | 18.00-20.00 (Japan)
  • Online - In English
  • Speakers: Arisa Ema (Université de Tokyo), Alexandre Gefen (CNRS), Akira Inoue (Université de Tokyo), Sébastien Lechevalier (FFJ-EHESS), Vanessa Nurock (Université Paris 8), Hideaki Shiroyama (Université de Tokyo)

4 - 18 mars 2021 - Organisé par Gérond'if

Cycle de webinaires sur le vieillissement

 
Experts, universitaires, cliniciens et chercheurs se succéderont lors des séances de ce webinaire pour vous faire découvrir de nouvelles avancées et initiatives innovantes dans les domaines de la gériatrie et de la gérontologie. Cette nouvelle édition portera également un regard sur l'impact et les conséquences de la crise sanitaire dans le secteur du vieillissement.

Ce cycle de webinaire proposé par Gérond’if se déroule sur trois dates entre le 4 et le 18 mars :
  1. Jeudi 4 mars (13h00-14h30) – Impact de la Covid-19 sur le secteur du vieillissement
  2. Jeudi 11 mars (13h00-14h30) – Éthique et questions sociétales
  3. Jeudi 18 mars (13h00-14h30) – Technologies, innovations, silver économie
Sébastien Lechevalier, président de la FFJ, interviendra lors de la dernière séance sur le thème ci-dessous.

Gérontechnologies : silver économie, technologies et innovations - Une perspective japonaise

À l’instar d’une majorité des pays de l’OCDE, la dynamique démographique au Japon est marquée par un processus accéléré de vieillissement. La part des plus de 65 ans dans la population totale est ainsi passée de moins de 7% en 1970, à 17% en 2000 et plus de 28% en 2020. Elle devrait atteindre plus de 30% en 2030 et 40% en 2050.

Ce processus de vieillissement, qui figure parmi les plus rapides au monde, est lui-même le résultat de plusieurs tendances, telles que la baisse de la natalité, le très faible niveau d'immigration et une longévité croissante. Il a donné lieu au développement d'une silver économie, dont cette présentation s'attachera à définir la réalité le plus strictement possible.

  • 18 mars 2021 | 13h00-14h30 (France)
  • En ligne - En français
  • Intervenant : Sébastien Lechevalier (FFJ, EHESS)

16 mars 2021

Penser Fukushima : ruptures et continuités de la catastrophe

Ce colloque a pour objectif de mettre à jour les savoirs en sciences humaines et sociales sur la catastrophe de Fukushima à l’occasion de son dixième anniversaire. En se penchant sur les conséquences de celle-ci, nous nous focaliserons sur ce que l’accident a bouleversé dans la société dite « post-Fukushima » à l’échelle locale et mondiale. Le 11 mars 2011, l’archipel nippon a subi l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, formant avec le séisme et le tsunami un triple désastre. Dix ans après, la catastrophe n’est pourtant pas encore terminée. Les séquelles de l’événement sont toujours visibles : alors que le démantèlement des réacteurs endommagés s’avère de plus en plus difficile, le retour de la population régionale dans la zone contaminée et la désignation d’un site de stockage des déchets ne cessent de susciter des controverses. Par ailleurs, le gouvernement japonais se montre paradoxalement toujours favorable au maintien des centrales nucléaires.

Si le nom de Fukushima est maintenant connu dans le monde entier par la gravité de l’accident, qu’en avons-nous appris ? Depuis les dix dernières années, les chercheur.e.s en sciences humaines et sociales s’attaquent de front à cette question, non seulement à l’intérieur du Japon, mais aussi dans d’autres pays nucléarisés et au sein de la communauté internationale.

Cette manifestation vise à mettre à profit ces travaux afin de renouveler la réflexion sur les répercussions de l’accident du 11 mars 2011 dans la société, en s’interrogeant sur les types de rupture qu'il a créés ou non dans les contextes national et mondial. En compagnie d'historiens, sociologues, philosophes et anthropologues, travaillant sur Fukushima ou d’autres accidents nucléaires, nous tenterons de dégager une piste de réflexion plus globale articulée autour de deux axes : "Agir dans la société post-Fukushima" et "Gouverner le nucléaire après une catastrophe".

  • 16 mars 2021 | 9h15-16h30 (France) | 17h15-0h30 (Japon)
  • En ligne - En français (keynote speech en anglais)
  • Mot d'ouverture : Sébastien Lechevalier (FFJ-EHESS)
  • Keynote : Aya Kimura (University of Hawai`i-Mānoa), Kate Brown (Massachusetts Institute of Technology)
  • Intervenant·es : Valérie Arnhold (Sciences Po), Martin Denoun (GSPR-EHESS), Christine Fassert (Université Paris 1), Mathieu Gaulène (CRC-Mines ParisTech, PSL University), Reiko Hasegawa (Sciences Po, Lyon 3), Paul Jobin (Academia Sinica), Tatiana Kasperski (Université Pompeu Fabra), Rina Kojima (LATTS, Université Gustave Eiffel), Yoshiyuki Sato (Université de Tsukuba)
  • Comité d'organisation : Masatoshi Inoue (CAK, CEMS-EHESS), Mayuko Yamamoto (CESPRA, FFJ-EHESS)
  • Comité scientifique : Francis Chateauraynaud (GSPR-EHESS), Sophie Houdart (CNRS, Nanterre-LECS), Yoshiyuki Sato (Université de Tsukuba), Sezin Topçu (CNRS, CEMS-EHESS).
  • Inscription obligatoire : events_ffj@ehess.fr
Ce colloque fait partie d'un cycle de trois événements organisés en partenariat avec le CRCAO (Université de Paris), l'IFRAE (INALCO) et la Maison Franco‑Japonaise de Tokyo : 

13 Mars 2021 | 10.00 - 14.00 (France) | 18.00 - 23.00 (Japon)
Écrire la catastrophe – 10 ans après le 11 mars 2011
CRCAO (Université de Paris), et IFRAE (INALCO)
En ligne - Plus d'information

16 Mars 2021 | 9.15 - 16.30 (France) | 17.15 - 0.30 (Japon)
Penser Fukushima : Ruptures et continuités de la catastrophe
Fondation France-Japon de l'EHESS
En ligne

9 et 10 avril 2021 | 9.00 - 12.20 (France) | 16.00 - 19.20 (Japon)
Crises, fractures et nouvelles dynamiques : 10 ans après les catastrophes du 11 mars 2011
Maison franco-japonaise de Tokyo
En ligne - Plus d'information
  

9 mars 2021

Webinaire « Jeux Olympiques et Villes Globales »

Ce rendez-vous mensuel de la FFJ vise à interroger le renouveau des candidatures des villes globales à l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques depuis les années 2000. Après Londres, les Jeux s'installeront à Tokyo, Paris et Los Angeles. Cette tendance s'inscrit dans une critique de plus en plus forte des Jeux, de leur préparation et de leur influence sur les environnements sociaux, urbains et naturels. Pourtant, ces villes globales candidates portent aussi une mutation des projets urbains olympiques, plus sobres sur les plans budgétaires et environnementaux.

Ce webinaire se tient tous les deuxièmes mardis du mois et rassemble des acteurs de la recherche en études urbaines, en études olympiques et en études politiques autour de l'actualité des villes globales olympiques.

> Programme <

En partenariat avec le magazine Diplomatie.

Les vidéos de ce webinaire seront disponibles sur le carnet de recherche du projet.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Quatrième séance

Pourquoi les villes ne veulent-elles plus accueillir les Jeux Olympiques ? Le cas des JO de 2022 et 2024

Boston, Budapest, Hambourg, Rome, Innsbruck, Oslo, Munich, (et aussi St-Moritz, Sion, Calgary) ont récemment annulé leur candidature olympique pour des raisons financières mais aussi en raison de protestations et/ou de référendums locaux. Les politiciens, comme les habitants, et plus généralement les acteurs locaux, craignent l'augmentation des coûts et doutent de l'intérêt d'accueillir un méga-événement. Selon nous, cela soulève une question de recherche intéressante : pourquoi les boosters olympiques ne fonctionnent pas et pourquoi les déclarations générales sur les retombées des JO ne font plus sens pour les résidents ? Pour répondre à cette question, il faut d'abord se concentrer de manière théorique sur les méga-événements et leurs impacts sur un lieu d'accueil (emploi, vente, tourisme, attractivité, etc.). Pour comprendre le lien "ville et méga-événement", et pour éviter une simple comptabilité d'équilibre, nous raisonnerons en termes écosystème olympique. Dans un deuxième point, nous analyserons huit villes qui ont retiré leur candidature et nous analyserons leurs motivations à le faire.

  • 9 mars 2021 | 10h - 12h00 (France) | 18h - 20h00 (Japon)
  • En ligne - En français
  • Intervenant·es : Professeure Nathalie Fabry (UPEM), Professeur Sylvain Zeghni (UPEM)
  • Discutant : Alexandre Faure (FFJ, EHESS)
  • Contact : events_ffj@ehess.fr
  • En partenariat avec le magazine Diplomatie
Accéder au webinaire


3 mars 2021 - Organisé par l'IFRI

Digitalization in the (post) COVID World: Views from Japan and Europe

The COVID-19 crisis has highlighted the importance of accelerating the digital transformation of both the industry and the society.

Digitalization will help companies to ensure a better resilience to disruption and guarantee a continuity of their activities. Digitalization is also necessary to develop new forms of work practices such as working from home (WFH) and develop tele-medicine and other remote services. Finally, digital transformation will also help to achieve a green recovery.

Both Japan and the EU have placed digitalization at the center of their recovery strategy post-COVID. Therefore, this webinar will discuss the Japanese and European approaches to digitalization of industry and society, it will highlight the opportunities and challenges and identify areas of cooperation.

  • 3 mars 2021 | 9h30-11h00 (France) | 17h30-19h00 (Japon)
  • En ligne - En anglais
  • Intervenants : Sébastien Lechevalier (FFJ-EHESS), Motohiro Tsuchiya (Keio University), Reinhilde Veugelers (Bruegel)
  • Discutante : Françoise Nicolas (IFRI)
  • Plus d'information et inscription (obligatoire)

10 février 2021

Webinaire « Expérimentations urbaines »

Ce rendez-vous mensuel de la FFJ en association avec les Mines ParisTech a pour objectif de présenter les enjeux des expérimentations urbaines dans le cadre de la transition écologique. En effet, depuis la conférence de Kyoto, les villes prennent une place de plus en plus importante dans le développement et le déploiement de solutions technologiques pour combattre et s’adapter aux conséquences du réchauffement climatique. Acteurs publics et privés, locaux et nationaux, forment des coalitions dans le but d’établir des expérimentations sur des territoires plus ou moins régulés et plus ou moins larges en fonction de l’objet expérimenté (véhicules autonomes, distribution et régulation de l’énergie, matériaux de construction, services urbains, sécurité…).

L’objectif de ce webinaire est de questionner la formation de ces coalitions d’acteurs à partir des contextes spécifiques à chaque ville, ainsi qu’en fonction des configurations institutionnelles existantes. Ce rendez-vous a lieu tous les deuxièmes mercredis du mois à partir du 9 décembre 2020.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Troisième séance

La fabrication d’une « ville intelligente » à Songdo (Corée du Sud) : réflexion sur la temporalité d'un méga projet urbain

Photo : Requalification urbaine à Saint-Ouen, Alexandre Faure, 2020.

S’inscrivant dans le cadre d’une géographie culturelle critique, cette présentation a pour objectif d’analyser le développement urbain de la ville nouvelle de Songdo (Songdo sin dosi), un mégaprojet urbain sud-coréen construit pour être une « ville intelligente » – termes que nous définirons dans un premier temps comme une ville qui expérimente à grande échelle des outils numériques. Ainsi, en se basant sur une ethnographie des habitants et des développeurs de Songdo et en utilisant la théorie de l’espace d'Henri Lefebvre (1974), cette analyse interroge les temporalités d'un tel mégaprojet.

En effet, dans les brochures promotionnelles réalisées par les promoteurs, comme IFEZ (Incheon Free Economic Zone), Songdo est toujours décrite comme un lieu futuriste à l’aube de se concrétiser. Pourtant, dans les faits, la ville se construit lentement et elle est déjà habitée depuis 2008. Comment les promoteurs concilient-ils alors cette image urbaine futuriste avec la construction, la planification et l’installation des habitants ? Comment, de leur coté, les habitants de Songdo s'adaptent-ils à une ville en chantier ? Enfin, dans quelle mesure « l'intelligence » de cette ville apparaît-elle dans la vie quotidienne des habitants ? En se focalisant sur les décalages temporels entre la planification, la perception et la pratique urbaine, cette analyse vise à montrer que la « ville intelligente » vécue par les habitants existe principalement à travers leur smartphone.

  • 10 février 2021 | 10h-12h00 (France) | 18h-20h00 (Japon) | 4h-5h30 (Québec)
  • En ligne - En anglais
  • Intervenante : Suzanne Peyrard (EHESS, CRC-CCJ)
  • Discutant : Alexandre Faure (FFJ, EHESS)
  • Contact : events_ffj@ehess.fr
Accéder au webinaire

9 février 2021

Webinaire « Jeux Olympiques et Villes Globales »

Ce rendez-vous mensuel de la FFJ vise à interroger le renouveau des candidatures des villes globales à l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques depuis les années 2000. Après Londres, les Jeux s'installeront à Tokyo, Paris et Los Angeles. Cette tendance s'inscrit dans une critique de plus en plus forte des Jeux, de leur préparation et de leur influence sur les environnements sociaux, urbains et naturels. Pourtant, ces villes globales candidates portent aussi une mutation des projets urbains olympiques, plus sobres sur les plans budgétaires et environnementaux.

Ce webinaire se tient tous les deuxièmes mardis du mois et rassemble des acteurs de la recherche en études urbaines, en études olympiques et en études politiques autour de l'actualité des villes globales olympiques.

> Programme <

En partenariat avec le magazine Diplomatie.

Les vidéos de ce webinaire seront disponibles sur le carnet de recherche du projet.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Troisième séance

Tourisme et JOP : entre éviction et attraction

L'analyse des liens entre Jeux Olympiques (JO) modernes et tourisme n'apparaît que lorsque le tourisme se développe à l'échelle internationale. Pendant très longtemps, en outre, les évènements sportifs tels les JOP attiraient relativement peu de monde. Il faut attendre l’entre-deux guerres (Chappelet, 2018) pour que le tourisme et ses possibles retombées apparaissent dans la candidature pour organiser les jeux. Si le tourisme est fréquemment évoqué comme une des retombées économiques possibles, la ville hôte peut également être affectée par un effet d'éviction. L'analyse d'enquêtes réalisées à Paris et à Tokyo en 2019 permettra de mettre en évidence les intentions des touristes présents dans ces villes en 2019 concernant leur éventuelle venue lors des JOP de Tokyo et de Paris. La pandémie actuelle rebat cependant les cartes en matière d'interactions entre JOP et tourisme.

  • 9 février 2021 | 10h - 12h00 (France) | 18h - 20h00 (Japon)
  • En ligne - En français
  • Intervenant : Professeure Marie Delaplace (UPEM)
  • Discutant : Alexandre Faure (FFJ, EHESS)
  • Contact : events_ffj@ehess.fr
Accéder au webinaire

4 février 2021

Webinaire « La « judiciarisation » des enjeux sociaux et environnementaux en France et au Japon »

L’intervention du juge s’étend à différentes sphères de la vie sociale, économique et financière, tels que la santé, le travail, l’environnement, ou encore les affaires. L’augmentation des contentieux dans des domaines jusqu’alors peu soumis à l’intervention du juge serait une tendance observée depuis plus d’une vingtaine d’années en France et au Japon, et presque un demi-siècle aux États-Unis, comme l’indique la diffusion du terme de « judiciarisation » (e.g. Scheingold 1974 ; Shapiro & Stone Sweet 2002 ; Pélisse 2003, 2009, 2020 ; Commaille & Kaluszynski 2007 ; Foote, Kawai, Moriya, Kakiuchi, Kaminaga, Wada, Tomohiko & Ota 2009 ; Murayama 2013 ; Steinhoff 2014).

Si le recours au contentieux n’est pas nouveau, ce cycle de webinar porte surtout sur les conditions sociales, juridiques, économiques et politiques, le contexte et les acteurs de l’usage du droit au sens de recours juridique et judiciaire. La comparaison des travauxen France et au Japon représente une voie d’entrée originale pour rendre compte, d’une part, des différentes définitions théoriques et applications empiriques que ce terme renferme pour répondre, d’autre part, à la question de savoir si l’on assiste à une convergence des pratiques dans le sens d’une « américanisation », et quels en seraient les déterminants (Kagan, 2007) ? Ou bien, observe-t-on un maintien des spécificités nationales, et comment celles-ci évoluent-elles (Rosa, 2012) ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Seconde séance

Les procès « Fukushima » et la fabrique des politiques publiques.
Les leçons tirées des précédents procès environnementaux et anti-pollution

Photo : Scoccimarro 2019

Première intervention - Paul Jobin (Academia Sinica) : « Les procès de Fukushima en perspective avec d’autres plaintes collectives en France et à Taiwan »

Seconde intervention - Izaturō Managi (avocat) : « "Rendez-nous notre source de travail !" (nariwai soshō) : objectifs et portée d’une bataille judiciaire pour les victimes de Fukushima »

Troisième intervention - Masafumi Yokemoto (Université municipale d'Osaka) : « Les actions collectives des victimes de l’accident de la centrale nucléaire et les changements de politique en matière de reconstruction et d'indemnisation des victimes »

  • 4 février 2021 | 10h - 12h00 (France) | 18h - 20h00 (Japon)
  • En ligne - En français et en japonais (traduction simultanée)
  • Intervenant·es : Paul Jobin (Academia Sinica), Izaturō Managi (avocat), Masafumi Yokemoto (Université municipale d'Osaka)
  • Discutante : Rina Kojima (LATTS, Université Gustave Eiffel)
  • Responsable du webinaire : Adrienne Sala (IFRJ-MFJ)
  • Organisation : IFRJ-MFJ
  • Partenaire : FFJ

25 janvier 2021

FFJ-Fondation Michelin Workshop : City logistics for sustainable and liveable cities

City logistics aims to balance the economic growth and environmental friendliness, safety and security in cities. This workshop is to present recent advances of the research in modelling, planning and implementing city logistics and discuss issues and innovative solutions associated with urban freight transport for sustainable and liveable cities. We highlight the use of emerging technologies including ICT (Information and Communication technology), ITS (Intelligent Transport Systems), IoT (Internet of Things), AI (Artificial Intelligence), autonomous vehicles, and robots for city logistics. We discuss developing policies for city logistics considering the collaborations and coordination among stakeholders who are involved in urban freight transport, focusing on the data sharing between the public and private sectors. As many cities have implemented policy measures of city logistics, we discuss case studies and perspectives on sustainable urban freight transport from different countries in Europe and Japan. We finally propose the future perspectives on city logistics for sustainable and liveable cities based on the presentations and discussions in the workshop.

  • 25 janvier 2021 | 10h00 - 17h00 (France) | 18h00 - 1h00 (Japon)
  • En ligne
  • En anglais
  • Introduction : Sébastien Lechevalier (FFJ-EHESS), Pierre-Edouard Sorel (Michelin), Eiichi Taniguchi (FFJ, Université de Kyoto)
  • Intervenants : Michael Browne (University of Gothenburg), Laetitia Dablanc (University Gustave Eiffel), Jean-Christophe Deschamps (University of Bordeaux), Diana Dizian (Afilog), Rémy Dupas (University of Bordeaux), Jesus Gonzalez-Feliu (Excelia Business School), Jacques Leonardi (Université de Westminster), Eiichi Taniguchi (Université de Kyoto), Russel Thompson (The University of Melbourne), Ron van Duin (Rotterdam University of Applied Sciences)
  • Inscription obligatoire : events_ffj@ehess.fr

21 janvier 2021

Fabrique Campus #3 - Jeux Olympiques Paris 2024



Fabrique Campus propose des temps réguliers d'échanges et d'apprentissages au sein de l'Espace associatif et culturel (EAC) du Campus Condorcet. Un espace de rencontres et de mise en partage des savoirs et des pratiques existantes sur le Campus et dans son quartier, ouvert à tou.te.s les curieu.x.ses, telle est la philosophie de cette fabrique. Pour ce troisième événement, cinq intervenants viendront échanger sur le thème des JO de Paris 2024 et de leurs répercussions pour les jeunes de Seine-Saint-Denis.

  • 21 janvier 2021 | À partir de 17h00 (France)
  • En ligne
  • En français
  • Intervenant·es : Sam Berrandou (Office des Sports de Saint-Denis), Hugo Bourbillères (Université Rennes 2), Frédéric Coste (Ligue des Jeunes Talents), Alexandre Faure (FFJ-EHESS), Marie-Vic Ozouf-Marignier (EHESS, Géographie-Cités), Cécile Thiébault (Office des Sports de Saint-Denis)

20 janvier 2021

Webinaire « La « judiciarisation » des enjeux sociaux et environnementaux en France et au Japon »

L’intervention du juge s’étend à différentes sphères de la vie sociale, économique et financière, tels que la santé, le travail, l’environnement, ou encore les affaires. L’augmentation des contentieux dans des domaines jusqu’alors peu soumis à l’intervention du juge serait une tendance observée depuis plus d’une vingtaine d’années en France et au Japon, et presque un demi-siècle aux États-Unis, comme l’indique la diffusion du terme de « judiciarisation » (e.g. Scheingold 1974 ; Shapiro & Stone Sweet 2002 ; Pélisse 2003, 2009, 2020 ; Commaille & Kaluszynski 2007 ; Foote, Kawai, Moriya, Kakiuchi, Kaminaga, Wada, Tomohiko & Ota 2009 ; Murayama 2013 ; Steinhoff 2014).

Si le recours au contentieux n’est pas nouveau, ce cycle de webinar porte surtout sur les conditions sociales, juridiques, économiques et politiques, le contexte et les acteurs de l’usage du droit au sens de recours juridique et judiciaire. La comparaison des travauxen France et au Japon représente une voie d’entrée originale pour rendre compte, d’une part, des différentes définitions théoriques et applications empiriques que ce terme renferme pour répondre, d’autre part, à la question de savoir si l’on assiste à une convergence des pratiques dans le sens d’une « américanisation », et quels en seraient les déterminants (Kagan, 2007) ? Ou bien, observe-t-on un maintien des spécificités nationales, et comment celles-ci évoluent-elles (Rosa, 2012) ?

Programme complet à venir

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Première séance

Préjudice écologique, responsabilité de l’État, contentieux climatiques et droit de l’environnement

Première intervention - Eve Truilhé (CNRS, CERIC-UMR DICE) : Judiciarisation des enjeux environnementaux en Europe, l'exemple du climat.

Seconde intervention - Okubo Noriko (Université d'Osaka) : Le procès environnemental au Japon - vers une réforme du contentieux ?

Troisième intervention - Isabelle Giraudou (Université de Tokyo) : Les procès climatiques - un objet charnière de l’enseignement du droit dans l’anthropocène.

  • 20 janvier 2021 | 10h - 12h00 (CET) | 18h - 20h00 (JST)
  • En ligne - En français et en japonais
  • Intervenantes : Isabelle Giraudou (Université de Tokyo), Okubo Noriko (Université d'Osaka), Eve Truilhé (CNRS, CERIC-UMR DICE)
  • Discutante : Takamura Yukari (Université de Tokyo)
  • Responsable du webinaire : Adrienne Sala (IFRJ-MFJ)
  • Organisation : IFRJ-MFJ
  • Partenaire : FFJ

13 janvier 2021

Webinaire « Expérimentations urbaines »

Ce rendez-vous mensuel de la FFJ en association avec les Mines ParisTech a pour objectif de présenter les enjeux des expérimentations urbaines dans le cadre de la transition écologique. En effet, depuis la conférence de Kyoto, les villes prennent une place de plus en plus importante dans le développement et le déploiement de solutions technologiques pour combattre et s’adapter aux conséquences du réchauffement climatique. Acteurs publics et privés, locaux et nationaux, forment des coalitions dans le but d’établir des expérimentations sur des territoires plus ou moins régulés et plus ou moins larges en fonction de l’objet expérimenté (véhicules autonomes, distribution et régulation de l’énergie, matériaux de construction, services urbains, sécurité…).

L’objectif de ce webinaire est de questionner la formation de ces coalitions d’acteurs à partir des contextes spécifiques à chaque ville, ainsi qu’en fonction des configurations institutionnelles existantes. Ce rendez-vous a lieu tous les deuxièmes mercredis du mois à partir du 9 décembre 2020.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Seconde séance

The puzzling road toward Connected and Automated Driving (CAD) future: an inquiry into the geographical and historical situatedness of mobility technological changes

Photo : Requalification urbaine à Saint-Ouen, Alexandre Faure, 2020.

For several decades, the increase of traffic on roads generated different global and local issues such as traffic jam, climate change, public health problems, and sustainability dead ends. To face those issues United States and European governments have taken a series of actions going from considerably basic strategies like building more roads, to large innovation project in favor of more elaborate technological solutions to optimize the use of road infrastructures like telecommunication systems, AI software development, driving assistance and recently Connected and Automated Driving (CAD) technologies. If the former policy option mainly concerned industries in the infrastructure sector, the latter option opens up the spectrum to a large and ever evolving coalition of industries such as car builders, transportations, IoT companies and telecommunications. States are competing to address the issue related to mobility while fostering innovations. The development of CAD technologies is paradigmatic of this phenomenon. We argue in this article that the competition among states and industries is rooted at the core of the technologies themselves and that these messy technological changes do not happen in a vacuum but are thoroughly situated in regional context and their history. This situatedness thus creates what we call the puzzling road toward CAD future.

  • 13 janvier 2021 | 10h-11h30 (CET) | 18h-19h30 (JST) | 4h-5h30 (EST)
  • En ligne - En anglais
  • Intervenant : Mathieu Baudrin (Mines ParisTech, CSI)
  • Discutant : Alexandre Faure (FFJ, EHESS)
  • Contact : events_ffj@ehess.fr
Accéder au webinaire

Programme complet du webinaire à venir


12 janvier 2021

Webinaire « Jeux Olympiques et Villes Globales »

Ce rendez-vous mensuel de la FFJ vise à interroger le renouveau des candidatures des villes globales à l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques depuis les années 2000. Après Londres, les Jeux s'installeront à Tokyo, Paris et Los Angeles. Cette tendance s'inscrit dans une critique de plus en plus forte des Jeux, de leur préparation et de leur influence sur les environnements sociaux, urbains et naturels. Pourtant, ces villes globales candidates portent aussi une mutation des projets urbains olympiques, plus sobres sur les plans budgétaires et environnementaux.

Ce webinaire se tient tous les deuxièmes mardis du mois et rassemble des acteurs de la recherche en études urbaines, en études olympiques et en études politiques autour de l'actualité des villes globales olympiques.

> Programme <


Les vidéos de ce webinaire seront disponibles sur le carnet de recherche du projet en janvier.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Seconde séance

L’évolution de la gouvernance des Jeux olympiques

Sport mega events now account for many of the world’s largest regular events. However, most of these events had quite humble beginnings and have had to embrace radical changes to their governance as they have grown. This conference focuses on the Summer and Winter Olympic Games. It shows that involvement from local, regional, and national governments has increased greatly over the years and that local residents and citizens are now demanding a larger say in the organization of Olympic Games so they can help steer the event’s physical and social impacts on their urban communities.

  • 12 janvier 2021 | 10h - 11h30 (CET) | 18h - 19h30 (JST)
  • En ligne - En français
  • Intervenant : Professeur Jean-Loup Chappelet (Université de Lausanne)
  • Discutant : Alexandre Faure (FFJ, EHESS)
  • Contact : events_ffj@ehess.fr
Accéder au webinaire


12 janvier 2021

Table ronde : Pourquoi le Japon fait-il mieux que la France face à la Covid-19 ?

Cette table ronde propose d'aborder le thème de la gestion de la crise sanitaire au Japon d'un point de vue politique et économique pour tenter de comprendre la différence entre la gestion japonaise et française.

Première intervention - Jean-Paul Gaudillière (Cermes3, Inserm, EHESS) : La gestion de la pandémie de Covid-19 en France : une faiblesse historique de la santé publique ?
Cette présentation reviendra sur la gestion de la pandémie de Covid-19 en France.

Seconde intervention - Adrienne Sala (IFRJ-MFJ) : La politique japonaise de gestion de crise sanitaire face à l’épidémie de Covid-19
Cette présentation analysera les choix et les stratégies appliquées par le gouvernement japonais, en portant une réflexion particulière à la question du respect des libertés individuelles.

Troisième intervention - Toru Yoshida (Université de Hokkaido) : La politique et l’économie japonaise aux temps de Covid-19 : « État faible » et « société forte » ?
Cette présentation abordera les différents aspects du « modèle japonais » dans la gestion de la crise, tout en prenant en compte les mesures économiques prises et ses conséquences.

  • 12 janvier 2021 | 10h - 12h00 (CET) | 18h - 20h00 (JST)
  • En ligne - En français
  • Intervenant·es : Jean-Paul Gaudillière (Cermes3, Inserm, EHESS), Adrienne Sala (IFRJ-MFJ), Toru Yoshida (Université de Hokkaido)
  • Modérateur : Sébastien Lechevalier (FFJ, EHESS)
  • Programme
  • Inscription obligatoire : events_ffj@ehess.fr