À PROPOS Chercheurs invités Pierre SIKLOS

Pierre SIKLOS

Professeur
Université Wilfrid Laurier

Pierre Siklos est professeur d'économie à l'université Wilfrid Laurier (Canada), il a obtenu son doctorat en 1981. Il est spécialisé dans la macroéconomie, plus particulièrement sur l'étude de l'inflation, des banques centrales et des marchés financiers. Ses recherches ont été publiées dans diverses institutions et banques centrales. Il a également été conférencier invité dans plusieurs universités en Europe, en Amérique du Nord, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Ses recherches ont été financées par des organismes nationaux et internationaux. En 1999, il a été Erskine Fellow à l'Université de Canterbury, en Nouvelle-Zélande, et en 2009, il a été William Evans Fellow à l'Université d'Otago, à Dunedin, en Nouvelle-Zélande. En 2008, il a été titulaire de la chaire de la Fondation de la Bundesbank pour l'économie monétaire internationale à la Freie Universität de Berlin. Depuis 2008, il est membre du Conseil de la politique monétaire de l'Institut C.D. Howe, où il est chercheur depuis août 2010. Il est également Senior Fellow au Centre pour l'innovation dans la gouvernance internationale (CIGI).

En 2015, il a été chercheur invité à la Bank for International Settlements, chercheur national à la Hoover Institution de l'université de Stanford, chercheur invité à l'université de Tasmanie et chercheur invité à la Banque du Japon. Il a été professeur de recherche universitaire à l’université Wilfried Laurier pour l'année universitaire 2000-2001, et a été directeur du Centre européen de recherche Viessmann de 2005 à 2014.

Thèmes de recherche : Banques centrales, politique monétaire, gouvernance.

Site personnel CV

Collaboration avec la FFJ

Chaire FFJ/Banque de France 2021
Séjour : 2021-2022
Axe 1

En tant que boursier FFJ/Banque de France 2021, Pierre Siklos mènera le projet de recherche intitulé " The Missing Link(s)? Fiscal, Demographic, and Global Forces, and Their Interactions with Monetary Policy: Japan Over the Last Three Decades".

Chaire FFJ/Banque de France